Espace réservé aux élus
Liens directs

L’eau, une précieuse ressource

L’eau, une précieuse ressource :

Sur le territoire de la Communauté d’Agglomération, l’eau destinée à la consommation est prélevée en profondeur au niveau de nappes phréatiques (on parle alors de forages) ou au niveau de résurgences (sources).

Cette eau est ensuite traitée avant d’être stockée dans des réservoirs et d’être distribuée aux consommateurs via un réseau souterrain.


Le traitement de cette eau peut varier en fonction de sa qualité. Cela peut aller de la simple désinfection (chloration) permettant d’éliminer les bactéries et autres micro-organismes, à des traitements plus poussés rendant l’eau indemne de turbidité (particules en suspension), pesticides, nitrates, calcaire…

Un traitement poussé existe au niveau de la source de la Bouzaise alimentant la Ville de BEAUNE (hors hameaux de Challanges et GIGNY). Une usine de potabilisation a été installée à côté du parc de la Bouzaise afin de traiter la turbidité, les pesticides et le calcaire.

Les ressources :

Les 53 communes du territoire sont alimentées grâce à un certain nombre de ressources détaillées sur la carte ci-dessous.

JPEG - 620.1 ko

Définitions :

- Unité de gestion (UGE) : L’ensemble des installations ayant le même maître d’ouvrage et le même exploitant.

Par exemple, la commune de SANTENAY est alimentée par 2 ressources : source de Saint Jean et source En Boichot, elle bénéficie de 2 réseaux distincts mais gérés par le même maître d’ouvrage et le même exploitant.

- Unité de distribution (UDI) : réseau géré et exploité par une même structure et délivrant une eau de même qualité. Elle peut couvrir une ou plusieurs communes.

Par exemple, 25 des 28 communes en rose sur la carte sont alimentées par un même ensemble de ressources et sont gérés par le même maître d’ouvrage et le même exploitant.

Les modes de gestion :

2 modes de gestion existent sur le territoire de l’agglomération :

- La régie : la production et la distribution de l’eau sont assurés par la Communauté d’Agglomération. Elle veille au bon fonctionnement des installations (stations de pompage, usines de productions …), recherche et répare les fuites sur le réseau, crée de nouveaux branchements, répond aux diverses questions des usagers…
Ce mode de gestion est en cours sur les communes de : ALOXE-CORTON, AUBIGNY LA RONCE, AUXEY DURESSES, CHAGNY, CORMOT-VAUCHIGNON, MOLINOT, NANTOUX et THURY.

- La Délégation de Service Public ou Affermage : la Communauté d’Agglomération a choisi de déléguer la gestion de ses infrastructures à une société privée. Celle-ci est en charge de toutes les missions d’entretien, suivi du bon fonctionnement, renouvellement des installations, réalisation de branchements.

Sur le territoire de l’agglomération : 3 sociétés « fermières » sont en charge de la gestion des installations : sur le reste des communes : VEOLIA EAU, LYONNAISE DES EAUX, SAUR.

Pourquoi l’eau sent-elle parfois le chlore ?

Pour conserver toutes les qualités de l’eau, dont les sels minéraux indispensables à la santé, on ajoute une faible dose de chlore, de l’ordre de 0,2 grammes pour 1 000 litres.
La présence de chlore dans l’eau a permis d’éradiquer toutes les épidémies graves en Europe.
Seul inconvénient, une légère odeur que l’on peut facilement atténuer en laissant l’eau à l’air libre quelques instants avant de la consommer, ou en la mettant au réfrigérateur.
De plus dans le cadre des dispositions du plan Vigipirate, un renforcement du taux de chlore a été décidé afin de garantir la sécurité des consommateurs.

La qualité de l’eau


Les résultats du contrôle sanitaire de l’eau potable sont des données accessibles à tous.

Vous pouvez les obtenir :
- Auprès de la Communauté d’Agglomération : des tableaux récapitulatifs des analyses de chaque commune sont affichés à la Maison de l’Intercommunalité et sont disponibles auprès du service « eau potable »
- Dans votre mairie
- Depuis chez vous en vous rendant sur le site internet : http://solidarites-sante.gouv.fr/sa...

C’est l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui contrôle l’ensemble des analyses réalisées et les transmets aux collectivités concernées. En fonction des résultats elle donne les orientations à suivre.

Si une analyse dépasse pour un paramètre la limite de qualité, l’analyse est alors dite « non conforme » et des mesures doivent être alors prises, qui peuvent varier en fonction de la dangerosité du paramètre et de sa valeur.

Cela peut aller de la simple information du consommateur à l’interdiction totale de consommer.

Pour plus d’information sur l’Agence Régionale de Santé, vous pouvez vous rendre sur le site internet : www.ars.sante.fr

L’eau potable en chiffres sur le territoire de la Communauté d’Agglomération (hors syndicats) (données 2018 – source : rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public de l’eau potable) :

Volume total produit (m3) 4 636 522
Volume total vendu (m3) 3 855 583
Volume total acheté (m3) 100 036
Nombre d’abonnés 22 201
Linéaire total de réseau (m) 871.87
53 communes
Aloxe-Corton
Aubigny-la-Ronce
Auxey-Duresses
Baubigny
Beaune
Bligny-les-Beaune
Bouilland
Bouze-les-Beaune
Chagny
Change
Chassagne-Montrachet
Chaudenay
Chevigny-en-Valière
Chorey-les-Beaune
Combertault
Corberon
Corcelles-les-Arts
Corgengoux
Cormot-Vauchignon
Corpeau
Dezize-les-Maranges
Ebaty
Echevronne
La Rochepot
Ladoix-Serrigny
Levernois
Marigny-les-Reullee
Mavilly-Mandelot
Merceuil
Meloisey
Meursanges
Meursault
Molinot
Montagny-les-Beaune
Monthelie
Nantoux
Nolay
Paris l’Hopital
Pernand Vergelesses
Pommard
Puligny-Montrachet
Ruffey-les-Beaune
Saint-Aubin
Saint-Romain
Sainte-Marie-la-Blanche
Santenay
Santosse
Savigny-les-Beaune
Tailly
Thury
Val-Mont
Vignoles
Volnay