Espace réservé aux élus
Liens directs

A chacun d’être compost’acteur !

Depuis 10 ans, La Communauté d’Agglomération Beaune Côte et Sud s’engage auprès de sa population afin de la sensibiliser au geste de tri ou bien au compostage, qui permet de détourner de l’enfouissement et de valoriser 1/3 des déchets présents dans les bacs à ordures ménagères, soit environ 35 à 40 kg/habitant/an.

Aujourd’hui, nous mettons en avant des habitants de l’agglomération qui s’impliquent dans le compostage des déchets alimentaires. Plusieurs sites de compostage sont aujourd’hui en service sur le territoire de l’agglomération, mis en place par le Service Environnement Déchets (par Magali DUROYON), avec l’aide du CPIE Pays de Bourgogne, représenté par Josiane NUGUET.

1er site : Madame CUGNY et Monsieur LAIGNE, référents de site de compostage pour les résidences NEYRAT - Les Hêtres, Les Erables, Les Gentianes et les Frênes – rue M. Mauchamp et Avenue du Lac à BEAUNE

JPEG - 9.5 Mo

Beaune BEAUNE Côte et Sud : Comment en êtes-vous venus à installer des composteurs pour votre résidence ?

Monsieur LAIGNE : A la base mon idée était d’installer un lombricomposteur chez moi. J’avais entendu dire que la Com d’agglo proposait des composteurs à installer aux pieds des immeubles. Quelques personnes, qui habitaient en maison avant d’arriver dans l’immeuble compostaient et notre syndic nous a proposé d’en installer un en commun. C’est donc venu assez naturellement, il fallait un minimum 5 foyers participants dans l’immeuble et au moins 1 référent, on les a trouvés assez rapidement. Ajoutez à cela que l’on cuisine surtout beaucoup de légumes, donc on a beaucoup d’épluchures. Le bac à compost se remplit très vite, et surtout ça libère la poubelle d’une grosse masse et d’une grosse quantité de déchets qui ne serviront qu’à faire de bonnes choses.

Pour l’anecdote certaines personnes dans l’immeuble n’étaient pas contre cette action mais elles n’étaient pas intéressées car elles ne mangent que des plats surgelés.

En tant que référent, quel temps passez-vous à vous occuper des bacs par semaine ?

A peine 10 min ! On regarde si tout va bien, on ré-étale un petit peu les épluchures dans le bac on ajoute de la matière sèche quand il en manque, en termes d’implication c’est assez peu contraignant, on sert surtout de relais...

Est-ce que l’installation de composteurs communs a permis de créer du lien social, de nouvelles relations avec vos voisins ?

Madame CUGNY : Oui, on passe des moments sympas et on sort du traditionnel et seul « bonjour ». On discute et cela permet de mettre des noms sur des visages que l’on peut croiser tous les jours, sans forcément prendre le temps de faire connaissance. Ça permet également de rencontrer des personnes dont on n’aurait pas imaginé qu’elles s’intéressent au compost.

Avez-vous ressenti des difficultés pour installer ces composteurs ?

Monsieur LAIGNE : Oui au début certains voisins étaient assez hostiles, ils pensaient que cela attirerait les rats, ou qu’il y aurait des odeurs… Mais au final on voit bien que ce n’est pas le cas et que ce ne sont que des superstitions, idées reçues ou préjugés. Les bacs à compost ont convaincu tout l’immeuble et d’autres résidences voisines aimeraient bien obtenir leurs bacs à leur tour.

2ème site : Monsieur Gilles BREBANT, référent du site de compostage du quartier des Blanches Fleurs à BEAUNE

JPEG - 7.8 Mo


Comment en êtes-vous venu à participer à cette action ?

Monsieur BREBANT : C’est grâce à la Communauté d’Agglomération qui a lancé cette belle initiative ! Il faut dire aussi que je suis très sensibilisé à l’environnement et impliqué pour que la ville soit propre. Je ne gronde pas les personnes lorsqu’elles jettent quelque chose par terre mais j’essaye de leur montrer le bon exemple en ramassant par exemple les canettes ou les bouteilles jetées par terre.

Vous semblez être très concerné par l’écologie …

Oui extrêmement ! j’ai été très marqué par les 5 ans que j’ai pu passer en Antarctique. Une image m’est restée au cours de ma première mission là-bas en 1990, on avait pu voir un phoque mort sur la banquise et le biologiste de la base l’avait ouvert pour comprendre de quoi cet animal était mort. On avait retrouvé des morceaux de plastiques que l’animal avait avalé… Aujourd’hui les gens sont plus avertis à ce sujet, on sait que beaucoup d’animaux meurent à cause des plastiques et qu’il y a même un 6ème continent dans le pacifique, composé uniquement de nos déchets. A l’époque on ne parlait pas de ça malheureusement …

3ème site : Madame COLIN, site de compostage de la résidence Orvitis – rue d’Aumont à Nolay

JPEG - 8.8 Mo

Comment en êtes-vous venu à participer à cette action ?

J’ai un grand jardin, et j’ai toujours composté afin d’avoir un bon engrais pour mes plantes. Cette action permet aussi de rencontrer du monde et de sympathiser avec des voisins que l’on connaît assez peu finalement.
La Communauté d’Agglomération m’a proposée de participer à une formation très intéressante d’une journée pour devenir référente de site de compostage.

Vous êtes référente du site de compostage de votre résidence, la gestion de ces bacs vous prend elle beaucoup de temps ?

Honnêtement, non, une dizaine de minutes le dimanche et encore… C’est surtout la nature qui travaille, nous on ne fait que vérifier si tout se passe bien dans le bac !

JPEG - 169.5 ko
53 communes
Aloxe-Corton
Aubigny-la-Ronce
Auxey-Duresses
Baubigny
Beaune
Bligny-les-Beaune
Bouilland
Bouze-les-Beaune
Chagny
Change
Chassagne-Montrachet
Chaudenay
Chevigny-en-Valière
Chorey-les-Beaune
Combertault
Corberon
Corcelles-les-Arts
Corgengoux
Cormot-Vauchignon
Corpeau
Dezize-les-Maranges
Ebaty
Echevronne
La Rochepot
Ladoix-Serrigny
Levernois
Marigny-les-Reullee
Mavilly-Mandelot
Merceuil
Meloisey
Meursanges
Meursault
Molinot
Montagny-les-Beaune
Monthelie
Nantoux
Nolay
Paris l’Hopital
Pernand Vergelesses
Pommard
Puligny-Montrachet
Ruffey-les-Beaune
Saint-Aubin
Saint-Romain
Sainte-Marie-la-Blanche
Santenay
Santosse
Savigny-les-Beaune
Tailly
Thury
Val-Mont
Vignoles
Volnay